Je suis le couple d'ados

 

 

 

 

Je dis au revoir à la dame, puis suis les deux adolescents. Je les retrouve, main dans la main, en train de faire la queue au stand de tir à l’arc. Quelle chance de cocu ! Il y a déjà un peu d’attente, mais la file n’est pas très longue. Les gens sont pris en charge par groupe de quatre, je devine que je vais partager leur créneau. Très bon timing ! J’ai besoin de leur parler, je dois savoir ce que la voyante leur a dit exactement, car j’ai bien vu qu'elle préférait rester évasive.

Je me positionne derrière eux, l'air de rien, profitant qu’il n’y a personne. Puis merde, j’engage la conversion. Au début, ils sont plutôt évasifs, eux aussi, mais lorsque je leur raconte ce qu'elle m'a révélé (dans les grandes lignes, hein!) ils répondent :

- Elle a été vraiment très précise. Si on doit mourir tous les deux, ce sera aujourd'hui. Franchement, on y croit pas à ses conneries. Mais ça suffit à foutre en l'air une matinée !

- Je comprends. Si quelqu'un m'annonce que je vais mourir, que ce soit un charlatan ou pas, j'ai tendance à le prendre comme une menace. C'est certain.

- Voilà, on est sur la même longueur d'onde, s'agite la fille en croisant les bras, les yeux brillants. De toute façon, on va vivre notre journée à fond. Surtout qu'on souhaitait savoir si notre couple avait un avenir, non pas parce que nous doutions de notre amour l'un pour l'autre, mais parce que nos familles ne se supportent pas. Des religions différentes, tu vois ? Mais jamais... ô grand jamais... on se serait attendu à ce type de réponse ! Sérieux ! Qui répondrait un truc pareil ?

- Une... un... je ne sais pas, finis-je par répliquer avec maladresse. Quoi qu'il en soit, restez quand même sur vos gardes.

Je ne leur dis pas, mais je trouve que cette foire empeste le danger. Et pire encore, plus j'avance, plus j'ai la sensation de ne pas être le bienvenu, ici.

Lors de notre tour, je les laisse jouer. Ils ont besoin de se changer la tête, de focaliser leur pensée, leur concentration, sur autre chose de plus concrêt. Cependant, j’ai vu " Destination finale " et je sais que ça peut partir loin. Que ça peut devenir assez trash !  Trop trash ! Alors je veille sur eux, m’assure que y a rien qui cloche dans leur matériel, même si le forain semble déjà avoir vérifié.

Sur notre ligne, on est quatre adultes : de gauche à droite, moi, le couple, et une autre dame... qui me reluque avec un air assez aguicheur. Punaise, ça me donne envie de gerber ! Ça me rend si mal à l’aise.

Je suis prêt à tirer. Elle aussi. Les deux ados ont effectué leur premier tir. D'ailleurs, ils ne sont pas trop mauvais, surtout la fille. Son copain la félicite. La dame, à l'autre bout, se prépare, mais à chaque fois, j’ai l’impression qu’elle regarde par-dessus son épaule. Comme si quelque chose la gênait de dernière minute. Je ne comprends pas trop. Toutefois, j’ai connu des gens avec des tocs, et je ne suis pas trop fan quand ils tiennent un arc entre les mains.

 

 
 

 

1

J'ai l'arc qui me démange !

Je suis dans cette foire uniquement pour ce stand ! Je me prépare à tirer.

Jouer

 

 

2

Restons prudent.

Je ne tire pas encore, mais me concentre sur cette femme.

Jouer